Vous êtes ici » Accueil » Les autres techniques de rajeunissement du visage » Avoir une belle peau : les secrets de beauté naturelle révélés par les biocosmétiques
Les autres techniques de rajeunissement du visage

Avoir une belle peau : les secrets de beauté naturelle révélés par les biocosmétiques

12 novembre 2015

Aujourd’hui, la beauté s’envisage au naturel. Un tiers des Français achètent des composants 100% nature et écologiques. Il faut dire que, depuis une dizaine d’années, le secteur des biocosmétiques est en pleine évolution et gagne des parts sans cesse croissantes sur le marché des soins du visage et de l’esthétique en général. Les nouvelles formules à base de produits naturels offrent l’avantage de ne pas agresser l’épiderme et d’avoir une belle peau sans les effets néfastes de perturbateurs endocriniens et autres produits artificiels douteux. Partons à la découverte des secrets de la beauté au naturel.

Biocosmétiques et secrets de beauté au naturel : une nouvelle ère est née

Avoir une belle peau avec les biocosmétiques

Qu’est qu’un biocosmétique ?

Un produit biocosmétique doit répondre à des normes de fabrication précises et fondamentales.

Pour obtenir l’appellation « bio », un produit doit contenir au moins 95 % d’ingrédients naturels au regard de sa composition totale. Au moins 95 % de ces ingrédients naturels doivent être issus de l’agriculture dite biologique. Enfin, 10% d’ingrédients certifiés bio doivent être mesurés dans chaque composé.

Certaines matières telles que la paraffine, les dérivés du pétrole, les colorants organiques synthétiques, les silicones ou les parfums de synthèses sont exclues du cahier des charges d’un biocosmétique.

Les secrets de la beauté naturelle face à la réalité économique

En France, le marché des biocosmétiques affiche une croissance moyenne de 7% par an, supérieure à celle du marché traditionnel.

Face aux produits de synthèse, souvent nocifs pour l’environnement et présentant un risque pour la santé, les responsables de l’industrie biocosmétique ont compris qu’ils avaient une carte à jouer.

En misant sur une transparence totale à l’égard de la clientèle, ils ont mis au point un cahier des charges qui met en lumière la composition des produits vendus et les secrets de la beauté naturelle.

C’est ainsi que la biocosmétique a fait sa place sur un marché de niche qui représente aujourd’hui 5 % du marché global des cosmétiques. Et ce n’est qu’un début. Devant la qualité sans cesse améliorée des huiles ou crèmes naturelles, tout le monde ou presque se met au bio. Avoir une belle peau grâce à des produits écologiques provenant quasi exclusivement de la matrice naturelle est désormais possible.

La tendance bio pour avoir une belle peau

Des produits naturels perfectionnés qui attirent la clientèle

L’idée est maintenant admise dans l’opinion publique : il est entendu qu’un produit actif naturel est forcément de meilleure qualité qu’un produit conventionnel fabriqué à partir du mélange de molécules synthétisées. En d’autres termes, décider d’avoir une belle peau en utilisant des biocosmétiques sans additifs, ni colorants, ni parfums artificiels inspire confiance.

Pourtant, les cosmétiques naturels ont longtemps souffert de la comparaison avec ceux issus de l’industrie prédominante. Habitués aux structures aqueuses, les consommateurs et consommatrices ont souvent rechigné devant les produits à base d’huile végétale, considérés inférieurs à cause de leur structure épaisse, de leur parfum peu glamour et de leur composition un peu brute.

Les efforts fournis quant à la recherche d’une consistance plus à même de satisfaire la demande ont finalement été récompensés. La beauté de la peau du visage et du corps version bio s’est magnifiquement adaptée aux besoins des utilisateurs en relevant le défi de proposer une cosmétique pointue, technologique et active avec des ingrédients de haute qualité, naturels et bio.

Les secrets de la beauté au naturel se dévoilent aujourd’hui au grand jour, les atouts des biocosmétiques sont nombreux :

  • des formulations à la hauteur de la cosmétique de luxe employant des matières premières d’une grande noblesse ;
  • une montée en gamme avec des soins pour la peau aux formules sophistiquées, actives et parfums subtils et élaborés ;
  • une large gamme de produits permettant de couvrir tous les besoins du derme et de l’épiderme afin d’avoir une belle peau : eau micellaire, démaquillant biphasé pour les yeux, contour des lèvres, sérum antiâge, masque detox, crème antisèche, antiride, stimulateur de collagène, reconstructeur de l’épiderme, produits liftant naturellement, repulpants, réparateurs, protecteurs, etc.
  • des crèmes, huiles et lotions sans additifs, ni colorants, ni parfums de synthèse.
Le prix des biocosmétiques
Dans l’imaginaire commun, les cosmétiques naturels coûtent bien plus cher que ceux de l’industrie esthétique traditionnelle. La qualité des produits de base étant supérieure, ce raisonnement paraît logique… Sauf qu’avoir une belle peau en perçant les secrets des soins au naturel ne s’avère parfois pas plus onéreux que les cosmétiques des grandes marques, dont certaines n’hésitent pas à vendre un pot de crème 50 ou 70 €, et ces montants peuvent atteindre des niveaux indécent. Pour avoir une petite idée du prix des biocosmétiques, sachez qu’une crème certifiée bio se vend généralement entre 15 et 30 €.

Comment être sûr d’avoir une belle peau ? Les labels comme gage de qualité

Afin de certifier la composition naturelle des biocosmétiques, des organismes spécifiques ont été créés. En France, il en existe deux :

  • Nature & Progrès, qui ne recense que 19 entreprises de cosmétiques titulaires de la mention. Il regroupe des producteurs agricoles, des médecins, des agronomes et des nutritionnistes à l’avant-garde du mouvement écologique. Il a établi le label « Cosmétique bio écologique » ;
  • Ecocert : 1 200 produits bénéficient d’une étiquette visible sur l’emballage et sont facilement identifiables. Il est issu de l’Association des Conseillers en Agriculture Biologique (ACAB) et est agréé par le ministère de l’Agriculture. On lui doit les labels « Cosmétique Bio » et « Cosmétique Eco ».

Cette démarche de labellisation a pour objectif de définir une cosmétologie naturelle et authentique et de limiter les abus de langage. Valoriser les produits permettant à la peau de rester belle sans artifice fait également partie des buts recherchés.

Attention toutefois aux opportunistes qui n’hésitent pas à surfer sur la tendance bio à grand renfort de campagnes marketing. Gageons que le jour viendra où le marketing n’influera plus sur la composition des produits ! En attendant, privilégions les produits cosmétiques naturels efficaces et éthiques, bio ou pas.

Vous pouvez trouver des biocosmétiques dans les magasins bio spécialisés, en pharmacie et en parapharmacie. Méfiez-vous cependant de la valse des étiquettes et de la tromperie sur la marchandise : certaines marques peu scrupuleuses n’hésitent pas à mettre en avant leurs produits sous l’appellation « naturelle » afin d’en faire un argument de vente. Il suffit qu’il y ait 0,01 % de ces ingrédients qui soient effectivement naturels pour qu’elles puissent utiliser cette appellation…

Faire un commentaire

↑ Remonter