Vous êtes ici » Accueil » Les risques de la chirurgie esthétique » 190 000 euros pour ressembler à Kim Kardashian ou les dommages de la chirurgie esthétique
Les risques de la chirurgie esthétique

190 000 euros pour ressembler à Kim Kardashian ou les dommages de la chirurgie esthétique

9 janvier 2015

Un jeune Anglais a déjà dépensé la somme d’environ 200 000 euros en frais de chirurgie esthétique dans l’unique but de ressembler à son idole, la starlette de télé réalité mondialisée, Kim Kardashian. Mais heureusement pour le dénommé J.J. Parke, le ridicule ne tue pas. Car au vu des clichés régulièrement postés sur le Net, le résultat est tout bonnement désastreux et illustre une nouvelle fois les dommages causés par la chirurgie esthétique.

Chirurgie esthétique à outrance pour ressembler à Kim Kardashian

Dérives de la chirurgie esthétique

L’incroyable famille Kardashian

La vie de Jordan James Parke a basculé le jour où ce jeune Anglais de 23 ans a décidé d’allumer la télévision. Au programme : une émission de télé-réalité, L’in-croyable famille Karda¬shian, mettant en scène la vie de la famille Kardashian, et notamment celle de la starlette mondialement connue, Kim.

C’est le coup de foudre immédiat pour Jordan James, à tel point que le jeune Britannique décide tout simplement de vouloir ressembler physiquement à son idole. Voulant pousser la ressemblance au maximum, il décide d’avoir recours à la chirurgie esthétique pour parvenir à ses fins.

Une cinquantaine d’interventions plus tard...

Et le jeune Anglais n’a pas lésiné sur les moyens, c’est le moins que l’on puisse dire ! Le jeune Parke, maquilleur de profession, a en effet eu recours à pas moins de cinquante interventions de chirurgie esthétique dans l’espoir de ressembler à son icône.

Afin de se rapprocher le plus possible de son icône, physiquement parlant, Jordan a subi une cinquantaine d’interventions. L’ensemble des pratiques de chirurgie esthétique a été passé en revue, malgré les risques et dangers inhérents à de genre de résolution : lifting facial, injection de toxine botulique dans les lèvres et les pommettes, blanchiment de dents, maquillage artificiel (tatouage permanent sur les sourcils), injection de collagène dangereuse car surdosée, multiples séances de laser… Tout ça pour un résultat plus que douteux !

Une illustration parfaite des dommages de la chirurgie esthétique

Une somme faramineuse dépensée en peu de temps

Avec pas moins de 150 000 livres Sterling dépensées en frais chirurgicaux, J.J. Parke possède visiblement les moyens de ses ambitions. Le seul hic, et il est quand-même d’importance, concerne donc le résultat des multiples opérations subies par l’intéressé : l’ensemble est considérablement raté et navrant. Et il faut bien dire que Parke ressemble, malheureusement pour lui, davantage à un monstre de foire qu’à une playmate au physique avantageux.

Pire, le jeune Britannique ne semble pas prendre conscience du fait qu’il met réellement sa santé en grave danger. Ses lèvres surgonflées illustrent les dommages causés par la chirurgie esthétique, et les dangers de la toxine botulique en particulier. Sa peau ultra lisse n’offre plus aucun éclat naturel, conséquence d’un lifting raté et superflu.

La chirurgie esthétique et ses dommages irréversibles

L’adulation de Jordan James pour Kim Kardashian n’a pourtant pas de limite et le jeune homme se dit prêt à poursuivre dans la même veine. Malgré son visage déformé et les dommages occasionnés par la chirurgie esthétique, dont une calvitie définitive provoquée par rayon laser, ce dernier se dit fier du résultat et confirme assumer complètement sa transformation.

Il confiait dernièrement au Sun : « J’aime tout chez Kim. Elle est la femme la plus extraordinaire qui existe. Sa peau, ses cheveux, tout chez elle est parfait. J’ai décidé de tout mettre en œuvre pour lui ressembler. »

Jordan James Park semble donc décidé à poursuivre ses expérimentations physiques malgré l’épée de Damoclès qui pèse sur sa tête et les railleries dont il est tous les jours la cible, à la ville comme sur le web.


Faire un commentaire

↑ Remonter