Vous êtes ici » Accueil » Les risques de la chirurgie esthétique » Cécile de France dit non aux risques et dangers représentés par la chirurgie esthétique !
Les risques de la chirurgie esthétique

Cécile de France dit non aux risques et dangers représentés par la chirurgie esthétique !

28 octobre 2015

Alors que le premier épisode de la nouvelle série télévisée de France 2, Dix pour cent était diffusé mi-octobre, l’actrice Cécile de France, qui y tient un rôle majeur, en a profité pour prendre position contre les risques et les dangers représentés par la chirurgie esthétique.

Cécile de France face aux risques et aux dangers de la chirurgie esthétique

Cécile de France et les risques de la chirurgie esthétique

Dix pour cent, nouvelle série événement de France Télévisions

Diffusés le 14 octobre dernier sur France 2, les deux premiers épisodes de la série Dix pour cent a déjà fait couler beaucoup d’encre. Les retrouvailles entre le réalisateur, Cédric Klapisch, et Cécile de France, sa comédienne fétiche de la trilogie de l’Auberge espagnole, ont en effet été couronnées de succès par la critique autant que par le public (5 millions de téléspectateurs).

Comme Le Parisien il y a quinze jours, les observateurs s’accordent même à dire que la fiction télévisée réalisée par le cinéaste français est bel et bien la meilleure œuvre de l’année ! Elle présente le quotidien de trois agents d’acteurs aux personnalités affirmées ainsi que leurs relations avec des stars qui campent leur propre personnage. Dans l’épisode initial, c’est Cécile de France qui joue les guests de luxe. Julie Gayet, JoeyStarr, François Berléand et Gilles Lellouche tiendront également bientôt leur propre rôle.

Au cœur de l’intrigue, celle-ci est confrontée à un dilemme : elle doit accepter d’avoir recours à la retouche plastique afin de pouvoir tourner une superproduction hollywoodienne sous les ordres de Quentin Tarantino, rien que ça ! Pour les besoins de son film, ce dernier souhaite lui rajeunir le visage.

De quoi créer le doute chez la Wallonne au charme naturel si déconcertant… Celle-ci hésite un moment devant les risques et dangers de la chirurgie esthétique, avant de finalement fuir à grandes enjambées et de laisser derrière elle la case bistouri. Elle perd le rôle mais pas son honneur. Ouf, la morale est sauve, et Cécile aussi !

Sur le thème de la retouche artificielle

Tout cela n’est que pure fiction mais cette idée de scénario nous en apprend beaucoup sur les us et coutumes d’un monde fantasmé par nombre de cinéphiles et acteurs en herbe, désireux d’intégrer un microcosme qui ne fait pourtant pas toujours rêver.

Cécile de France a d’ailleurs profité de l’occasion pour s’exprimer sur le sujet de la chirurgie esthétique, bien consciente de ses risques et dangers empiriques : "Si un réalisateur souhaite que je me transforme, d’un commun accord, je suis prête à aller loin, mais pas au point de modifier ce que la nature a fait de moi. Aujourd’hui, les effets spéciaux et les maquilleurs permettent de vieillir ou de rajeunir une personne de manière incroyable. Toute transformation artificielle me paraît très risquée. (...) Il faut savoir jouer avec la matière brute qu’est notre corps. Une chirurgie esthétique, c’est irréversible et pas sans danger. Pour un film, c’est trop et c’est vraiment dommage."

Une position sans ambiguïté

Risques et dangers de la chirurgie esthétique : Cécile de France dit non !

Cécile de France saisit même la balle au bond afin d’expliquer pourquoi elle se prononce contre la chirurgie esthétique et ses risques potentiels.
"Je suis en paix avec moi-même. Je n’ai pas envie de correspondre à des canons de beauté. Je laisse faire la nature. Je suis normale, quoi ! ", s’exclame-t-elle dans l’hebdomadaire Télé 7 Jours.

"On imagine toujours que les acteurs vivent dans des châteaux, ont des servantes et des limousines ! On aime tous être peinards quand on ne tourne pas", conclut celle qui adore Paris mais qui pour rien au monde ne quitterait sa maison de campagne. Nature, quand tu nous tiens…

Rajeunir, pour quoi faire ?

Les déclarations de l’actrice Cécile de France ont le mérite d’être claires et nettes : non, ce n’est pas aujourd’hui, ni demain, ni plus tard que la comédienne originaire de Namur se frottera aux risques et aux dangers de la chirurgie esthétique. La retouche artificielle, ce n’est pas pour elle.

À l’instar de Sophie Davant qui s’est récemment exprimée sur la pression des diktats du jeunisme à la télévision, Cécile de France n’a pas peur de s’exprimer. Elle fait partie des actrices francophones qui dénoncent le recours à la chirurgie esthétique comme étape obligatoire pour les femmes qui prennent de l’âge. Les injections de Botox, d’acide hyaluronique, de silicone, de collagène, les peelings, lipofillings ou autres liftings faciaux n’ont pas encore gagné la partie, qu’on se le dise !

À 40 ans, Cécile de France accepte totalement son âge et semble ne pas comprendre l’objet véritable de la chirurgie esthétique du visage. Elle aborde même le sujet sans langue de bois, rejetant tout processus allant à l’encontre de l’évolution naturelle et de l’épanouissement. Cette position a le mérite de trancher radicalement avec l’omerta qui existe dans le milieu du cinéma et de la télévision. Bravo Cécile de France !


Faire un commentaire

↑ Remonter