Vous êtes ici » Accueil » Les risques de la chirurgie esthétique » Comment soigner ses cicatrices après un lifting raté ?
Les risques de la chirurgie esthétique

Comment soigner ses cicatrices après un lifting raté ?

10 juin 2014

Que ce soit au niveau des yeux, du nez, ou encore des lèvres, les exemples de lifting ratés sont nombreux. Et lorsque les problèmes apparaissent sur les cicatrices d’un lifting du visage, les conséquences physiques et psychologiques peuvent être désastreuses.

Un lifting raté, c’est quoi ?

Soigner ses cicatrices après un lifting

Pratiqué à outrance par des stars de plus en plus jeunes, le lifting du visage comporte des risques et notamment celui d’être raté. Parmi les ratages du lifting, celui que l’on remarque le plus facilement concerne le regard. En effet, de nombreuses patientes se plaignent que leur regard soit modifié à l’issue d’un lifting du visage. Cette modification, anormale, peut apparaître si l’on a enlevé trop de peau, trop de graisse ou si l’intervention a entraîné une paralysie de la paupière. La rhinoplastie, ou chirurgie du nez, engendre également de nombreuses insatisfactions chez les patientes avec une transformation très voyante du visage. Et les exemples sont nombreux de lèvres trop gonflées après des injections d’acide hyaluronique qui donnent la fameuse bouche en canard ! Malheureusement, la seule solutions proposées pour rattraper ces lifting ratés, est de passer à nouveau entre les mains d’un chirurgien. Par ailleurs, de nombreuses personnes ayant subi un lifting du visage se plaignent de leurs cicatrices qui peuvent entraîner de grandes souffrances, et pas uniquement psychologiques.

Quelles cicatrices après un lifting du visage ?

Cicatrices après un lifting raté

Il faut être bien conscient que la cicatrisation après un lifting du visage prend en moyenne 6 à 12 mois mais peut atteindre 3 ans pour certaines personnes. De nombreux témoignages rapportent que les cicatrices à la suite d’un lifting du visage procurent un grand inconfort. Ces cicatrices peuvent donner des douleurs intenses au niveau du cou et entraîner de grosses difficultés à porter des lunettes. En effet, dans la majorité des cas, c’est devant et derrière les oreilles que sont dissimulées les cicatrices d’un lifting. Lorsque les cicatrices du lifting sont importantes, voire même énormes selon certains témoignages, le choc psychologique est inévitable. Certaines personnes ne peuvent plus relever leurs cheveux, ont honte d’aller chez le coiffeur… Les problèmes de cicatrices font partie intégrante des risques de la chirurgie esthétique.

Quand les cicatrices d’un lifting deviennent hypertrophiques et chéloïdes

Lifting raté cicatrice hypertrophique

En raison d’une formation excessive de collagène dans le derme, les cicatrices après un lifting du visage peuvent devenir des cicatrices hypertrophiques et des cicatrices chéloïdes. Ce sont des cicatrices épaisses, durcies, boursoufflées avec des anomalies de forme. Généralement, une cicatrice hypertrophique se résorbe au bout de 18 mois. Lorsque ce n’est pas le cas, elle devient une cicatrice chéloïde. Cette cicatrice démange, peut devenir douloureuse et s’étendre. Les cicatrices chéloïdes sont particulièrement fréquentes dans la région des mâchoires, des oreilles, du bas des joues et du haut du cou et concernent essentiellement les peaux foncées. Pour être résorbées, les cicatrices chéloïdes nécessitent un traitement par chirurgie, avec un risque important de récidive, par corticothérapie, par pressothérapie et à l’extrême par radiothérapie.

Avec...

...un regard modifié, un visage méconnaissable après une rhinoplastie ratée ou des lèvres trop gonflées, les lifting ratés sont nombreux, comme en témoignent les nombreuses stars victimes des dérapages de la chirurgie esthétique. Et si les complications surviennent lors de la cicatrisation, c’est un véritable parcours du combattant qui s’engage pour soigner des cicatrices hypertrophiques ou des cicatrices chéloïdes.


Faire un commentaire

↑ Remonter