Vous êtes ici » Accueil » Les risques de la chirurgie esthétique » Les dérives de la chirurgie esthétique illustrées par les injections répétées de Radiesse
Les risques de la chirurgie esthétique

Les dérives de la chirurgie esthétique illustrées par les injections répétées de Radiesse

17 février 2016

Vous connaissiez déjà sans doute le Botox et l’acide hyaluronique, vous allez apprendre à découvrir le calcium hydroxyapatite, plus connu sous son nom commercial, le Radiesse ! Insufflé dans la peau à l’aide d’une seringue, ce produit antiride à la mode séduit de plus en plus de personnes en quête de rajeunissement du visage. Les injections de Radiesse ne sont pourtant pas sans danger. Elles illustrent une nouvelle fois les risques et dérives inhérents à la sphère de la chirurgie esthétique.

Les injections de Radiesse, nouvelle mode dans le monde de la retouche artificielle

Risques et dangers des injections de Radiesse

Qu’est-ce que l’hydroxyapatite ?

Le calcium hydroxyapatite (CaHa) est commercialisé en France sous la marque Radiesse. C’est un produit de comblement destiné à lutter contre l’apparition des rides et à donner davantage de volume au derme de la peau.

Utilisé à l’origine en médecine dentaire, il se présente sous la forme d’un gel aqueux inerte renfermant des microsphères de calcium en suspension. Un peu à l’instar de l’acide polylactique (Sculptra), celles-ci se libèrent en stimulant la production de collagène dans le but de galber le visage.

Les injections de Radiesse sont surtout utilisées sur quelques zones particulières du visage : autour des lèvres, dans la région des pommettes ou dans la zone du menton. Elles sont également employées pour repulper le dos des mains ou résorber un lobe d’oreille trop étiré.

Fréquence et prix des séances

La première séance d’injection de Radiesse dure environ 30 minutes, après établissement d’un diagnostique et d’un… devis par le spécialiste. Première, car d’autres rendez-vous avec votre chirurgien préféré sont ensuite nécessaires afin que les effets escomptés commencent à se faire perceptibles.

Les suivantes ne vous prendront que 15 minutes mais vous devrez néanmoins débourser la coquette somme de 350 à 500 euros à chaque fois, la quantité de consommable utilisée et la région du visage à traiter déterminant le coût final. Un soin complet du visage est estimé aux alentours de 1 200 à 1 600 euros… Les dérives tarifaires de la chirurgie esthétique ne sont pas près de s’estomper !

Les effets du calcium d’hydroxapatite durent combien de temps ?

Certaines enseignes et cliniques spécialisées certifient que des résultats pérennes quant à une peau plus lisse et repulpée sont observés pendant 12 à 18 mois, ne nécessitant qu’une seule injection de Radiesse par an.

En réalité, les effets durent d’une à deux années, selon les patients. Une chose est certaine : une et une seule administration de calcium hydroxapatite s’avèrera largement insuffisante et totalement inefficace si vous souhaitez retrouver les traits de vos 20 ans !

Peut-on parler de dérives de la chirurgie esthétique à propos de l’hydroxyapatite ?

Un visage radieux grâce aux injections de Radiesse ? Pas si sûr !

Une pratique controversée liée aux risques et dérives de la chirurgie esthétique

Les supporters les plus fervents de la chirurgie esthétique affirment que les microsphères synthétiques contenues dans le Radiesse sont semblables aux minéraux naturellement présents dans les os et les dents.

Attention cependant : si elle est considérée comme approuvable par la très sévère FDA américaine (Food & Drug Administration), cette substance résorbable présente certains risques, bien qu’elle soit vantée pour sa souplesse et sa simplicité d’utilisation.

Ce discours est d’ailleurs le même concernant d’autres produits antirides également qualifiés de biocompatibles et biodégradables. Quand on observe les dérives de la chirurgie esthétique et les ravages causés par le Botox, notamment sur les stars hollywoodiennes ou la jeunesse en quête d’identité, il semble légitime que le doute puisse s’immiscer dans les esprits.

Les injections de Radiesse n’ont rien de naturel

L’hydroxapatite est un composé créé en laboratoire et destiné à supprimer de manière arbitraire toutes les rides profondes du visage à l’aide d’une simple seringue. Mais une injection de Radiesse ne se fait pas à la légère. Si vous souffrez d’allergies ou d’éventuelles infections cutanées, si votre système immunitaire semble affaibli, il paraît préférable de passer votre chemin !

Sachez en outre que le Radiesse n’empêche absolument pas la peau de vieillir et n’a rien d’un remède miracle, malgré toute la publicité qui fleurit dernièrement autour du phénomène.

Une illustration parfaite des dérives de la chirurgie esthétique

Les injections de Radiesse s’effectuent sous anesthésie locale. Le produit doit en effet être répandu en profondeur, presque au contact osseux. Le facteur douleur est mesuré à 3 sur une échelle de 5. Plus l’injection est rapide, plus il diminue. L’application locale d’une crème analgésique une heure avant l’intervention est fortement recommandée.

Des réactions inflammatoires de type œdèmes et des hématomes liés à l’utilisation d’une aiguille peuvent survenir.

Certes assez peu fréquents, les risques d’ultra-sensibilité, de rougeur, d’enflure, de granulomes et de nécrose des tissus de la zone injectée sont malgré tout bien présents.

Les injections de Radiesse sont contre-indiquées en cas de grossesse, d’allaitement, de maladies auto-immunes (sclérodermie, lupus, arthrite rhumatoïde) et de prise de médicaments pour éclaircir le sang. Il faut enfin savoir qu’elles s’avèrent totalement inefficaces sur les ridules du pourtour de la bouche et les pattes-d’oie, au contraire des massages faciaux dont l’efficacité est scientifiquement prouvée.

Plus problématique du point de vue éthique, les effets des injections de Radiesse laissent tellement à désirer que certains praticiens peu scrupuleux n’hésitent pas à recommander à leurs clients de les associer à d’autres traitements tels que :

La machine à cash fonctionne à plein régime et les dérives de la chirurgie esthétique n’ont décidément pas fini de semer le doute dans l’imaginaire collectif.

Nous ne cessons de le répéter et vous le savez bien, lecteurs assidus de ce blog : les injections de produits synthétiques tels le Radiesse, le Botox ou l’acide hyaluronique ne sont pas sans risque pour la santé. Les dérives de la chirurgie esthétique sont nombreuses dans ce domaine et sévissent tout autour de la planète, dans les pays occidentaux, en Chine ou en Iran. Cette situation est d’autant plus dommageable qu’il existe des moyens naturels performants afin de lutter contre le vieillissement de la peau. Une alimentation saine, un style de vie équilibré ou le recours aux soins holistiques en font partie.

Faire un commentaire

↑ Remonter