Vous êtes ici » Accueil » Les risques de la chirurgie esthétique » Les effets limités du rajeunissement du visage lors des opérations risquées de chirurgie esthétique
Les risques de la chirurgie esthétique

Les effets limités du rajeunissement du visage lors des opérations risquées de chirurgie esthétique

19 janvier 2017

Malgré des résultats parfois peu probants voire même carrément catastrophiques, les actes de chirurgie esthétique progressent inexorablement sur l’ensemble de la planète. Les opérations liées au rajeunissement du visage arrivent en troisième position des pratiques les plus demandées par une population qui hésite de moins en moins à passer par la case bistouri, malgré les risques, dangers et dérives constatés dans le secteur. Un état de fait qui suscite des interrogations, surtout quand on sait que les différentes techniques ne font gagner en moyenne que 3 ans à l’apparence physique…

Chirurgie esthétique : tout ça pour ça, en plus des risques !

Les effets limités de la chirurgie esthétique sur le rajeunissement du visage

L’impression de rajeunissement du visage

Retrouver la jeunesse de son visage grâce à la chirurgie esthétique ? Ce n’est pas si simple, d’après une étude parue sur le site Internet de la revue Jama Facial Plastic Surgery. Principal enseignement de cette recherche : sans compter les risques que la pratique comporte, la chirurgie esthétique ne permettrait de rajeunir que de 36 mois, pour une attractivité physique identique avant et après l’opération.

Afin de démontrer ces faits, les scientifiques ont soumis au jugement d’un panel de 50 observateurs les photographies de 49 patients qui avaient subi des interventions chirurgicales faciales (essentiellement au niveau des paupières et des yeux) intégrant un suivi médical de 6 mois. L’objectif de l’expérience consistait à estimer l’âge des personnes opérées sur une échelle allant de 1 à 10.

Les résultats ont été les suivants : les témoins ont donné en moyenne un âge de 2,1 années inférieur à l’âge réel avant opération, et de 5,2 ans de moins après, soit une différence globale de 3,1 ans.

Concernant le niveau d’attractivité des personnes ayant pris le risque de s’exposer à la chirurgie esthétique, les notes se sont échelonnées de 4 à 6 dans les deux cas, ante et post intervention…

La chirurgie esthétique ne semble donc pas rendre les gens plus beaux ni plus désirables, comme le stipulent la publicité parfois outrancière des thuriféraires de la retouche artificielle ou les lobbys actifs de chirurgiens.

Pas beaucoup plus jeune, ni plus séduisant…

Cette annonce a de quoi faire gamberger les patients qui subissent des actes de chirurgie esthétique du visage, eux qui avancent les arguments du rajeunissement du visage et de l’accentuation de l’attirance physique comme critères principaux de leur décision.

Signalons toutefois que le protocole mis au point lors de cette observation était restreint aux personnes ayant uniquement subi des interventions touchant à la zone des yeux ou des paupières, excluant donc de nombreuses autres pratiques telles que le lifting cervico-facial, le peeling, ou les injections diverses de Botox, d’acide hyaluronique ou de collagène ou encore la rhinoplastie.

Malgré tout, le rajeunissement du visage reste largement plébiscité

La France n’est pas en reste !

Bien que les conclusions des chercheurs américains soient claires et nettes, la chirurgie esthétique semble encore avoir de beaux jours devant elle, aux quatre coins du monde. La France n’est pas en reste puisque cette mode continue de progresser dans notre beau pays : les techniques antirides de rajeunissement du visage y sont les plus demandées après celles de liposuccion (du ventre notamment.)

C’est ce qui ressort d’un sondage effectué en 2014 par OpinionWay auprès d’un échantillon représentatif de 1012 Français des 2 sexes, âgés de plus de 18 ans.

Chaque année, pas moins de 400 000 actes de chirurgie esthétique sont ainsi réalisés dans l’Hexagone ! Les interventions sur les paupières et les cernes sont les plus plébiscitées, de même que celles visant à rehausser les pommettes, repulper le derme et redonner du volume au visage.

Il existe pourtant des solutions douces et naturelles à privilégier afin de rajeunir le visage tout en évitant les risques et dangers de la chirurgie esthétique : une alimentation adaptée (à base de fibres, graines, aliments probiotiques, etc.), l’exercice d’un sport ou le massage facial (ou la gymnastique du visage) conduisent à une amélioration certaine de l’éclat du visage et une atténuation des rides et de l’apparence de vieillissement cutané.

En plus d’une bonne hygiène de vie, les crèmes anti-âge conçues à partir d’agents naturels et non agressifs pour la santé sont également de plus en plus efficaces.

En plus des risques de la chirurgie esthétique, un résultat subjectif…

Pourtant, 17 % des femmes se disent prêtes à combler les rides de leur visage (pattes d’oie et ride du lion), soit par le recours au lifting, soit par les différentes injections disponibles sur le marché.

Les risques de toutes ces méthodes désormais courantes dans le milieu de la chirurgie esthétique sont malgré tout bien présents. Ces dernières années, on ne compte plus les dérives qui font la une des journaux, chez les stars de cinéma ou du petit écran, comme chez les quidams.

Surtout, les résultats d’une opération effectuée dans le but de rajeunir le visage restent subjectifs. Les chirurgiens ne sont pas des faiseurs de miracles et la perception de la modification des traits rime plus souvent qu’on ne le croit avec déception profonde, pour soi mais aussi pour l’entourage. Les critères de la beauté physique sont propres à chacun d’entre nous. Le scalpel ne remplacera jamais l’élan et la bonté du cœur.

L’étude américaine de la Jama Facial Plastic Surgery est parue il y a déjà 3 ans mais ses enseignements continuent d’interpeller dans la mesure où l’explosion des opérations de chirurgie esthétique est bien réelle. Il semble pourtant utile de rappeler que toute intervention doit être mûrement réfléchie. Si le choix du chirurgien et de la clinique d’intervention sont primordiaux, la meilleure solution consiste sans doute à se tourner vers les méthodes naturelles de rajeunissement du visage, qui elles aussi, connaissent un bel essor, pour des résultats tout aussi bénéfiques (voire meilleurs), mais sans les risques de la chirurgie esthétique. CQFD.

Faire un commentaire

↑ Remonter