Vous êtes ici » Accueil » Les risques de la chirurgie esthétique » Opération risquée de chirurgie esthétique à moins de 10 euros : un adolescent philippin défiguré (...)
Les risques de la chirurgie esthétique

Opération risquée de chirurgie esthétique à moins de 10 euros : un adolescent philippin défiguré !

29 septembre 2016

C’est un fait établi : malgré son succès sans cesse croissant et les risques potentiels proportionnellement plus élevés qu’elle fait subir à la population qui s’y adonne, la chirurgie esthétique coûte cher, et même très cher. C’est très probablement pour cette raison qu’Ellowe Alviso, citoyen originaire des Philippines, a décidé de recourir à une injection de collagène à un prix défiant toute concurrence. Malheureusement pour lui, celle-ci a tourné à la catastrophe, le visage du jeune homme étant aujourd’hui strié de boursouflures et de cicatrices disgracieuses. Cette sombre affaire illustre malheureusement une nouvelle fois les dangers élevés de la pratique.

Philippines : une illustration parfaite des dangers du rajeunissement artificiel du visage

Drame lié à la chirurgie esthétique aux Philipinnes

Moins de 10 dollars l’injection de collagène !

Une opération de chirurgie esthétique à 10 euros, cela attire forcément les regards. 500 pesos (9,60 euros) : c’est très exactement la somme déboursée par Ellowe Alviso, jeune Philippin qui voulait embrasser il y a quelques années la carrière de mannequin.

Attiré par la possibilité de pouvoir modifier l’apparence de son visage à moindre coût, et malgré son jeune âge, ce dernier a fait confiance à une certaine Kasheca Magallanes, une infirmière ne justifiant d’aucune compétence reconnue mais qui se prétendait rôdée aux techniques de la génioplastie et de la rhinoplastie.

Une décision finalement compréhensible quand on sait que le risque financier représenté par la chirurgie esthétique reste aujourd’hui considérable pour une grande partie de la population.

Un objectif : asseoir une carrière toute tracée en occultant malheureusement les risques de la chirurgie esthétique…

C’est précisément en 2013, à l’âge de 16 ans, qu’Ellowe a eu recours aux services de ce médecin de fortune, insouciant des potentiels risques d’une chirurgie esthétique mal encadrée et non maîtrisée par un spécialiste diplômé. Quand on sait que les dangers de la pratique sont déjà bien réels lorsqu’elle est effectuée par des praticiens officiellement reconnus

Peu méfiant et sans doute trop confiant en sa bonne étoile, l’apprentie star des podiums désirait augmenter ses chances d’être remarquée par les plus grandes agences de mannequins. Afin d’y parvenir, la meilleure solution qui lui est venue à l’esprit a consisté à se faire refaire le nez et le bas du visage en s’écartant du circuit traditionnel des cliniques assermentées, où se côtoient pêle-mêle experts avertis de la chirurgie, désirs de la population locale et autres gourous du tourisme médical.

L’offre était-elle trop belle pour être vraie ? La réalité en a malheureusement apporté la réponse puisque, environ deux ans après avoir subi cette intervention de chirurgie esthétique risquée, le visage d’Ellowe Alviso a commencé à enfler et à se déformer de manière importante et irréversible…

Les risques de la chirurgie esthétique et les injections de collagène

Le rire avant les larmes

Juste après l’intervention, celui-ci se disait pourtant pleinement satisfait du résultat, félicitant la "douce" Kasheka pour son excellent travail et se réjouissant du regard approbateur de ses premiers employeurs.

Le collagène était décidément la solution miracle pour parvenir au résultat escompté ! Plus rien ne pouvait désormais entraver la marche en avant d’Alviso, son succès et sa consécration étaient proches.

À l’instar du Botox et de l’acide hyaluronique, il est vrai que ce produit est fréquemment employé dans la sphère de la chirurgie esthétique pour les injections antirides, même si ses risques pour la santé ne sont pas nuls.

Il faut savoir que le collagène est une substance naturellement présente dans la peau qui permet d’assurer la solidité et l’élasticité du derme grâce à sa structure riche en fibroblastes. Seulement, avec l’âge, le collagène produit par le corps perd de sa qualité, si bien que les tissus ont tendance à s’affaisser et la peau se détendre.

Par contre, les produits à base de collagène dits « anti-âge » utilisés dans le milieu de la chirurgie esthétique n’ont rien de naturel. Ils proviennent en grande partie de prélèvements sur des bovins, artificiellement fluidifiés en vue des zones du visage à traiter… Bon, les pouvoirs responsables de la santé publique n’y voient pas d’inconvénients majeurs, libre à chacun de faire sa propre analyse !

Alviso se rebiffe !

Tout aurait donc pu bien se passer pour Alviso. Hélas ! Le problème est que notre homme n’a pas reçu une injection de collagène, mais un mélange de cire, de vaseline et de mastic

Outre la douleur due à la déformation graduelle de ses cellules, l’ex-future star des magazines devait donc se résoudre à l’arrêt définitif de sa prometteuse carrière, son visage étant marqué à vie.

Aujourd’hui, après avoir rendu publique sa mésaventure en vue d’alerter l’opinion sur les risques et les dérives de la chirurgie esthétique, Ellowe Alviso tente de faire traduire Kasheca Magallanes en justice pour exercice illégal de la médecine. Et en appelle aux dons afin de pouvoir retrouver le visage de ses 16 ans, on ne se refait pas !

L’histoire peu enviable D’Ellowe Alviso illustre une nouvelle fois de manière abominable les risques bien réels de la chirurgie esthétique. Alors qu’il existe des moyens naturels très efficaces pour préserver la jeunesse du visage. En espérant que tous ces drames serviront un jour d’exemples aux personnes encore nombreuses qui ne jugent la pratique que peu dangereuse…

Faire un commentaire

↑ Remonter