Vous êtes ici » Accueil » Les risques de la chirurgie esthétique » Prix de la chirurgie esthétique et risque financier
Les risques de la chirurgie esthétique

Prix de la chirurgie esthétique et risque financier

18 mars 2015

La pratique de la chirurgie esthétique prend de plus en plus d’ampleur chaque année et n’est plus réservée à l’élite de la population, malgré les tarifs élevés observés dans le secteur. Il est donc préférable de prendre en compte les divers postes de dépense nécessaire à l’acte avant de constituer son budget pour une éventuelle opération. Il s’agit également d’avoir toujours à l’esprit que, non sans risque, la chirurgie esthétique a un prix et que ses répercussions peuvent dépasser le simple cadre du porte monnaie.

Le risque financier de la chirurgie esthétique

Le prix de la chirurgie esthétique

De la consultation à l’anesthésie, les coûts à prendre en compte

Bien qu’en voie de démocratisation et plus seulement réservée à une élite, la chirurgie esthétique a un prix. Cela est d’autant plus vrai depuis que les personnes victimes des dommages laissées par ce type d’intervention ne sont plus indemnisées par la Solidarité nationale.

Habituellement, les prix affichés sur site dans les cliniques spécialisées ou établis lors de la consultation préalable à l’intervention comprennent :

  • les honoraires du chirurgien esthétique destinés à l’acte ou au temps de l’intervention ;
  • les honoraires de l’anesthésiste pour l’intervention ;
  • les frais de bloc opératoire et d’hospitalisation ; ils spécifient le nombre de nuit(s) d’hospitalisation.
  • l’ensemble des consultations de suivi post opératoire.

Lorsque vous êtes résolu à subir une intervention de chirurgie esthétique malgré les risques encourus, il faut faire attention à certains points précis. Le prix d’une chirurgie esthétique n’est pas toujours celui auquel le patient s’attend. Souvent, les devis établis par les spécialistes ne comprennent pas le prix la consultation préopératoire qui tourne généralement autour de 100 €.

Risque financier de la chirurgie esthétique et prix pratiqués

Il faut également penser à la dépense que représente la consultation préopératoire avec l’anesthésiste, la prise de sang à réaliser avant l’intervention, les médicaments à acheter en vue des suites opératoires, ainsi que les autres coûts éventuels, en fonction du type d’opération.

Dans le monde de la chirurgie esthétique, les prix sont libres. Les chirurgiens plasticiens doivent par ailleurs être titulaires d’un diplôme qualifiant et pratiquer leur exercice dans une clinique aux normes.

Il est obligatoire pour le chirurgien d’établir un devis médico-chirurgical pour tous les actes relevant du domaine de la chirurgie esthétique. Le prix affiché sur le devis comprend :

  • le prix global de l’intervention ;
  • les honoraires du chirurgien ;
  • les honoraires du médecin-anesthésiste ;
  • les frais de clinique.

Le prix de la chirurgie esthétique

Conditions générales de la pratique chirurgicale esthétique

Le chirurgien étant libre de déterminer le tarif de son intervention, les prix peuvent donc varier du simple au double selon les critères de chaque spécialiste. Si Le Conseil de l’Ordre des Médecins encourage la pratique de la transparence, celle-ci reste malheureusement très rare à l’heure actuelle. Peu de sites Internet mentionnent les tarifs des différents établissements.

À l’issue de la consultation avec le chirurgien, le prix d’une opération de chirurgie esthétique doit être connu du client, qui doit se voir remettre un devis précis (voir plus haut) afin d’évaluer l’éventuel risque financier qu’il encoure. Le devis mentionne le prix global de l’opération de chirurgie esthétique et doit détailler les différents postes. Il doit être signé à réception de celui-ci et le jour de son acceptation, c’est à dire le jour de l’intervention.

Les prix de la chirurgie esthétique du visage et du cou

Il convient avant tout de mentionner que ne sont prises en charge par la Sécurité sociale que les interventions justifiées par une maladie ou par les séquelles laissées par un accident. Les demandes à visée purement esthétique sont donc exclues de ce champ d’application.

Les cas litigieux peuvent faire l’objet d’une demande spécifique qui permettra à la Sécurité Sociale de statuer sur le bien fondé de la démarche et de la demande d’indemnisation.

Voici, à titre indicatif, une fourchette de prix pratiqués pour les différentes interventions de chirurgie esthétique du visage. Hors taxe, ces prix incluent les frais de clinique, les honoraires du chirurgien et de l’anesthésiste, et certains éléments nécessaires à chaque type d’intervention :

  • lifting facial : de 4 500 à 6000 € ;
  • blépharoplastie (paupières supérieures ou inférieures) : de 1 800 à 2 200 € ;
  • blépharoplastie (paupières supérieures et inférieures) : de 2 500 à 3 000 € ;
  • rhinoplastie : de 2 300 à 3 500 € ;
  • lipoaspiration du visage : de 1 500 à 2 500 € ;
  • génioplastie ou chirurgie du menton : 2 900 € ;
  • une séance de Botox : 400 € ;
  • une séance de collagène ou acide hyaluronique : 300 à 400 € ;
  • lifting du front sous endoscopie : de 3 000 à 3 500 €.
La chirurgie esthétique a donc un prix et n’est pas sans risque. Avant de se résoudre à une éventuelle opération, il vaut donc parfois mieux prendre le temps de se renseigner sur les méthodes naturelles de rajeunissement !

Faire un commentaire

↑ Remonter